Colocasia


Cher Monsieur Expert,
ils viennent de me donner une plante
qui, je pense, est une colocasie (de
une partie une photo pour vous assurer qu'il a raison
elle?).
Je le garde dans la salle de bain où il y a toujours de la lumière mais jamais du soleil
direct et tous les 4/5 jours je mets de l'eau dans la soucoupe.
"Elle" vient de me donner une belle nouvelle feuille
(qui est déjà plus élevé que les autres) et une "chose" droite
qui, je pense, deviendra une fleur.
J'ai remarqué cependant qu'ici et là il y a de petites taches
blanc qui au début me paraissait petit
des moules plus beaux pour les petits animaux
avec beaucoup de pattes et une queue un peu plus longue (?).
Il y en a partout, concentrés surtout dans les
partie de la tige près de la terre.
Pour l'instant je le nettoie quotidiennement avec une éponge humide
mais je ne sais pas si c'est suffisant.
Je suppose que ce sont des parasites. Sont-ils dangereux? Que dois-je faire?
faire?
Comme vous l'aurez deviné, c'est ma première plante et j'y suis
j'aime.
Si possible, je voudrais le traiter avec des produits naturels.
Merci.
Gianni.

Réponse: Colocasia


Cher Gianni,
Merci de nous avoir contactés à propos de la question Colocasia.
Le COLOCASIA ou Elephant Ear appartient à la famille des Aracées,
les plantes d'origine tropicale qui nécessitent un environnement de croissance chaud,
humide et avec un éclairage non direct du soleil.
La plante ressemble à un Potos qui génère une fleur de type Spatifillum.
Les feuilles ressemblent à l'oreille d'un éléphant en forme et en taille,
ils sont équipés de tiges molles qui s'entrelacent et s'enfoncent dans le sol.
Nécessite des températures de 18-24 ° C et des zones à l'abri du vent pour ne pas
casser les tiges délicates.
Le sol doit être fertile, doux et riche en substance organique.
Ils tolèrent les environnements humides et sont sensibles à la stagnation de l'eau.
Les fertilisations doivent être faites régulièrement avec des formulations pour plantes
plantes tropicales riches en azote.
Les pots peuvent être pris à l'extérieur en été, puis ramenés à la
à l'intérieur de la maison avant les rhumes d'hiver.
Il se propage en coupant la racine tubéreuse ou à travers les stolons qui
ils sont formés.
La description des insectes à queue blanche peut suggérer que nous sommes en
présence de pucerons cotonneux ou métcalfa qui vivent de la sève.
Pour les combattre, nous recommandons des traitements spécifiques avec un insecticide
pulvérisation (feni L) à utiliser selon les méthodes indiquées sur l'étiquette.