Jardinage

Accouplement couronne


Accouplement couronne


Le greffage est la technique la plus répandue pour multiplier les plantes fruitières de manière agamique. Il consiste à réunir deux portions différentes pour former un seul individu. Des deux parties, qui prennent chacune le nom de bionte, l'une fournira l'appareil racinaire (porte-greffe sujet), l'autre la partie épigée (objet). Généralement la greffe est réalisée avec deux blondes, mais il est également possible d'avoir la greffe en trois parties différentes (greffe-greffe). La greffe est utilisée dans des cas particuliers, c'est-à-dire pour surmonter la différence entre les parties qui ne permettrait pas la création d'une continuité vasculaire. Au lieu de cela, le re-greffage est utilisé pour renouveler une plante déjà en production avec de nouvelles variétés. Les greffes peuvent être classées de différentes manières et l'une d'elles concerne le stade végétatif des deux blondes sur la base desquelles: les greffes herbacées (le sujet et la greffe ne sont pas lignifiées), les greffes semi-ligneuses (porte-greffe lignifié, greffe herbacée) et greffes de bois (porte-greffe et greffe sont tous deux lignifiés). La greffe, en plus de garantir la continuité des caractères génétiques comme tous les autres systèmes de propagation agamique, offre de nombreux autres avantages qui justifient son utilisation généralisée. Les plus importants sont: la possibilité de choisir entre différents porte-greffes; adapter la plante au type de sol et de climat; règle de coupe des plantes pour renforcer le feuillage; prévention des maladies; et enfin, il facilite le renouvellement des variétés des vergers lorsque ceux-ci épuisent leur période végétative en évitant la suppression et la nouvelle replantation qui en résulte. Parmi les différents types de greffes, nous nous concentrons sur la description détaillée de la greffe appelée «couronne».

CORRUGATION: COURONNE: UTILISATION


Le greffon couronne est utilisé à la fois pour réimplanter des plantes adultes et pour planter de jeunes pépinières. Le nombre de scions (branches pointues) à utiliser est donc étroitement lié au diamètre du tronc ou des branches et au nombre de branches que vous souhaiterez développer. Par rapport à la greffe triangulaire, celle de la couronne présente moins de problèmes d'adhérence du sujet à l'adhérence. Mais étant exécutés principalement dans une période plus avancée (mars-avril-mai), comme il est essentiel que le porte-greffe soit en "succion", les greffons auront un développement plus limité à la fin de la végétation. Cependant, la greffe de couronne est préférable pour les fruits à noyau, car elle limite l'émission de caoutchouc résultant des incisions profondes; et il est préférable aux greffes triangulaires qui, peut-être au cours des mois précédents, n'ont pas eu de résultat positif. Cette technique est très répandue afin de revitaliser et d'augmenter la productivité des plantes fruitières telles que la prune, l'abricot, l'amande et la cerise.

PLUG IN CORONA: LA TECHNIQUE



Avant de commencer cette technique, le sujet doit être coupé un peu au-dessus du point de greffe choisi. Cette opération, effectuée à temps pendant le repos végétatif, doit être répétée avant le greffage avec enlèvement de la portion laissée à la première coupe. Le long de la circonférence, où les scions seront insérés, des coupes légèrement inclinées seront faites, pour préparer les surfaces de support pour les scions. Ces derniers obtenus à partir de branches d'environ un an, bien lignifiés et pas encore en végétation (il est préférable de les récolter en hiver et de les conserver au frigo), ils sont préparés avec une première incision à 3 centimètres de la base, perpendiculaire à l'axe et légèrement incliné de l'extérieur vers l'intérieur de façon à ce qu'il affecte environ les deux tiers du diamètre du tronc. Tout au long de cette épaisseur, le bois sera enlevé en le coupant dans le sens de la longueur afin que la base du scion donne un "bec de clarinette". De la partie diamétralement opposée à celle-ci, qui vient d'être façonnée, l'écorce sera enlevée sur 1 ou 1,5 cm sans affecter le bois.

ACCOUPLEMENT À CORONA: PHASE CONCLUSIVE


La route menant à l'achèvement de la greffe de la couronne implique d'autres étapes petites mais non moins importantes. Nous allons donc essayer de décoller le porte-greffe, où les plans légèrement inclinés, l'écorce du bois, ont déjà été préparés. À cet endroit, le scion sera ensuite inséré, appuyé contre le sujet lors de la première incision horizontale. Si l'opération de "détachement" de l'écorce était un peu difficile, une longue incision verticale peut être pratiquée comme partie façonnée du scion. Lorsque ce dernier est inséré, les bords de l'écorce du sujet sont placés contre lui, le point de greffe est attaché et, comme pour tous les types de greffe, les surfaces libres recouvertes de mastic. La liaison du point de greffe peut être effectuée avant même l'insertion du scion. Cela garantit que l'écorce détachée du sujet ne se déchire pas lors de l'insertion des greffons. Pour les plantes drupacées, la technique de accouplement de couronne il se pratique pour l'abricotier en février-mars; pour les prunes dans les mois de mai-juin; pour la cerise, la meilleure période se situe entre mars et avril; enfin pour l'amande ayant un porte-greffe avec de bonnes caractéristiques productives, la période la plus appropriée va d'avril à mai même si, ayant une productivité précoce permet que déjà dans la première décade de mars il est possible d'effectuer l'opération de greffage. Enfin, il convient de noter les sols aptes à la greffe en couronne de fruits à noyau, qui doivent être de pâte moyenne, fraîche, à l'abri de la stagnation de l'eau, donc avec l'absence totale de calcaire auquel l'amande est sensible; cependant le pourcentage de calcaire dans ce dernier ne doit jamais dépasser le seuil de 5%.