Bonsai

Ciseaux à bonsaï


Ciseaux à bonsaï


En considérant l'aspect général du bonsaï et avant d'appliquer les techniques, il est bon de garder à l'esprit et de connaître certains principes et nouvelles visant à modifier l'apparence des branches, des racines et des troncs avec des méthodes appropriées. Pour obtenir une bonne apparence de ces œuvres d'art de jardinage, il est nécessaire, comme c'est le cas pour les plantes normales, d'effectuer des opérations de taille, d'élagage et de tout ce qui peut contribuer à rendre le bonsaï unique. Pour mener à bien le travail de réalisation, de développement et de maintenance de la technique du bonsaï, certains outils sont nécessaires qui sont utilisés non seulement pour une méthode pratique simple, mais chacun conçu pour une fonction spécifique. La plupart des outils nécessaires pour mettre en pratique les techniques du bonsaï correspondent à l'équipement de jardinage normal et peuvent donc être trouvés avec une certaine facilité dans les magasins spécialisés. Cependant, il existe des outils spéciaux couramment utilisés au Japon, mais difficiles à trouver (ou très chers) en Occident. Heureusement, ce ne sont pas des outils fondamentaux à la seule exception des cisailles spéciales capables de couper les branches du tronc, laissant sur le même une blessure concave. Si possible, il est toujours conseillé de les garder tous ensemble sur la table de travail afin qu'ils soient toujours à portée de main pendant la transformation des bonsaïs. Pour commencer le traitement des bonsaïs, nous avons donc besoin d'outils importants.

BONSAI: L'ATELIER ORIGINAL



Un atelier de bonsaï de style japonais est composé de nombreux petits outils utiles et fondamentaux. Tout d'abord, vous avez besoin d'une table pivotante qui sera utilisée lorsque vous devrez soumettre le bonsaï à une opération particulière. En fait, il sera possible de l'observer de tous les côtés avec facilité et sans faire subir à la plante trop de mouvements. Les tables tournantes japonaises d'origine sont équipées d'un frein qui les verrouille dans la position souhaitée. Les éléments les plus importants, cependant, sont les ciseaux et ils auront besoin de différentes tailles. Ceux-ci sont utilisés pour couper, tailler le feuillage, tailler les branches inutiles ou malades avec la taille. Il sera bon d'avoir également du type chinois avec un long manche. Ce dernier type vous permet d'atteindre les points critiques entre les branches et le feuillage avec une main plus ferme. Les ciseaux sont également en forme de pinces qui sont utilisées pour couper les branches et les tiges d'une certaine consistance, comme la coupe concave. Il s'agit d'un brillant instrument japonais qui vous permet de créer une concavité au niveau du tronc d'où une branche se détache et au cours de cette même opération, qui accueillera une nouvelle écorce dans sa croissance, l'empêchant de dépasser la surface du tronc et de créer un aspect disgracieux cicatrice de protubérance. L'atelier est complété par l'utilisation de bâtons chinois typiques qui sont utilisés par la partie mince pour pousser doucement le sol entre les racines pendant l'opération de rempotage.

BONSAI: LES TROIS CISEAUX



Les ciseaux fondamentaux pour le traitement des bonsaïs sont trois et chacun a une forme et une fonction différentes, étudiées en détail pour permettre aux opérations d'être effectuées sans utiliser de couteaux ou de scies spéciales pour enlever ou couper des arbustes épais et résistants. Le premier ciseau que nous analysons est de couper les racines. Celui-ci a une très petite partie coupante mais d'un autre côté le manche est très large et le manche vous permet d'insérer plus d'un doigt entre les anneaux, pas même quatre doigts vous permettant de pratiquer un effort minimum pour couper des racines qui sont parfois très dures avec des fils d'acier. En termes simples, il s'agit d'un type de levier dit avantageux. Le deuxième type de ciseaux pour bonsaï est utilisé pour couper les germes, surtout lorsqu'ils sont attachés les uns aux autres et grâce aux pointes minces nous permettent de pouvoir les couper un par un, sans affecter les adjacents, peut-être ne pas couper. Le troisième et dernier type de ciseaux utilisé dans la transformation des bonsaïs sert à éliminer les petites brindilles. Sa forme évidemment la même par rapport à la précédente est très allongée à la fois comme poignée et comme pièce coupante. Avec cet outil les brindilles à éliminer notamment celles en profondeur, peuvent en effet être coupées avec une opération aux limites de la précision chirurgicale.

Ciseaux bonsaï: BONSAI LES CISEAUX À DENTS


La différence substantielle entre l'art de créer et de soigner le bonsaï, entre la culture chinoise et japonaise réside précisément dans les méthodes de coupe utilisées par les deux ethnies. Alors qu'en fait les Japonais ont transmis l'art du bonsaï et de leurs outils de coupe fins au cours des siècles, les Chinois sont un peuple plus réticent aux traditions et ont continuellement changé le type de ciseaux à bonsaï en raison de la paresse et du confort. En fait, les trois ciseaux ont été remplacés par deux autres types toujours avec le tranchant tranchant pour atteindre les racines et les pousses, mais avec la différence que la coupe n'est plus lisse mais dentée. Selon des interprétations récentes, le cisaillement avec ce nouveau type de ciseaux permet une coupe moins nette mais en compensation, car les rabats cassants issus de la coupe, en se refermant, forment une sorte de bouchon en correspondance de la coupe éliminant ainsi le risque de voir la partie vivante de la branche, noircie parce qu'elle est devenue trempée. Au final on peut dire que l'art du bonsaï à pratiquer et à appliquer selon les systèmes originaux doit être équipé de ces précieux et petits outils de coupe.