Plantes grasses

Engrais plantes succulentes


Engrais pour plantes succulentes: comment le choisir


L'engrais pour plantes succulentes doit être choisi en fonction de la variété. Venant de régions caractérisées par un climat sec, aride et chaud, les plantes succulentes, également appelées plantes succulentes, ont besoin d'engrais riches en substances organiques, capables de favoriser leur développement. En plus de l'hydrogène, du carbone et de l'oxygène, ils ont besoin de calcium, de potassium, de phosphore et d'azote. L'azote, en particulier, est présent dans n'importe quelle partie de la plante, des fleurs à la tige; le calcium est essentiel au développement des épines; le potassium affecte la force et détermine la présence de fruits et la couleur des fleurs; enfin, le phosphore a une influence sur les graines. Cependant, chaque plante a besoin d'un engrais différent, selon ses besoins, avec des proportions et des tailles différentes. Quant aux cactus, cylindriques ou sphériques d'Amérique du Sud ou d'Amérique centrale avec des épines et des aréoles évidentes, ils n'aiment pas être fécondés, car ils sont habitués aux endroits secs, caractérisés par de longues périodes de sécheresse suivies de saisons très pluvieuses court.

Potassium, phosphore et azote


De plus, ils n'aiment pas les quantités abondantes d'azote, un élément qui facilite le développement de tissus mous et verts, qui risquent d'être frappés par divers pourritures, champignons et froid. Pour cette raison, les cactacées ne doivent pas être fertilisées avec du fumier: cet élément, en fait, ferait initialement des cactus succulents et turgescents, mais en quelques mois, il en ferait des proies faciles pour les parasites fongiques, ou même causerait mort due à un climat excessivement frais. Les plantes succulentes préfèrent généralement un sol plutôt humide et frais, et donc la présence de fumier ne serait pas la bienvenue. Il est préférable de recourir à un engrais spécifique caractérisé par une teneur élevée en potassium et une faible teneur en azote, à utiliser toutes les trois semaines ou moins fréquemment, selon le type de plante. Dans le cas où les plants viennent d'être rempotés, il faut attendre l'année suivante pour reprendre la fertilisation. La quantité d'azote, de phosphore et de potassium est indiquée sur les colis d'engrais: la lettre K indique le potassium, la lettre P le phosphore et la lettre N l'azote. Par conséquent, il y a une abréviation, NPK, suivie de trois nombres, qui spécifient la concentration de ces éléments dans l'engrais: si le premier nombre n'est pas inférieur aux autres, cela signifie que vous utilisez le mauvais engrais. Le mélange idéal pour la plupart des plantes succulentes comprend en fait cinq parties de potassium, trois parties de phosphore et une partie d'azote. Il est donc évident que ces espèces doivent être fertilisées avec une certaine parcimonie, de préférence en mélangeant l'engrais avec l'eau pour l'arrosage, afin qu'il puisse pénétrer profondément, entre les racines. De plus, si l'engrais n'est pas placé directement sur le sol, les sels restent pendant une courte période, et donc il n'y a aucun risque d'endommager la plante.

Il existe, sur le marché, à la fois des engrais chimiques et des engrais naturels, tels que ceux issus de la macération des cornes et des os d'animaux ou d'autres matières organiques. De plus, il n'est pas interdit de recourir au fumier sec, qui a l'avantage de libérer progressivement et lentement des nutriments. Enfin, il est bon de faire attention au Ph du sol dans lequel se positionnent les succulentes: celles venant d'Amérique du Sud par exemple ont besoin de sols acides. Le bon niveau d'acidité est facilement atteint grâce à des composants chimiques spécifiques: un pépiniériste expérimenté vous conseillera les plus adaptés.