Fruits et légumes

Culture des asperges


Culture des asperges


La culture des asperges nécessite l'identification d'un espace spécifique dédié: en d'autres termes, il est nécessaire d'allouer une partie du jardin exclusivement à cette nourriture, en l'excluant du régime d'alternance des autres cultures. Les asperges doivent être placées dans un endroit ensoleillé, sur un sol sablonneux et très drainant, de préférence dans des zones vallonnées ou des plaines caractérisées par des climats tempérés. Il est absolument interdit de faire des asperges au point où il y avait auparavant des carottes, des haricots, de la luzerne, des betteraves et des pommes de terre: il existe en effet un risque d'infection appelée rhizoctoniose. La plante doit se faire dans les premiers jours du printemps ou dans les mois d'automne, à partir des pattes, c'est-à-dire de la partie formée par les bourgeons, la racine et le rhizome. Cette portion doit être enterrée et recouverte à une profondeur d'au moins vingt centimètres, sachant qu'une patte d'excellente qualité se distingue par sa croissance homogène mais surtout par de grosses racines saines et fermes de couleur crème. Chaque année, il est conseillé de faire un engrais organique, en accordant une attention particulière à l'approvisionnement en eau. En particulier pendant les mois d'été, en fait, il y a une consommation considérable d'eau, ce qui nécessite de mouiller le sol dès qu'il devient sec. Les autres mois de l'année, en revanche, il faut irriguer au maximum deux ou trois fois par semaine, tôt le matin ou le soir; l'administration d'eau, par contre, doit être évitée pendant la récolte, de la deuxième quinzaine de mars au début juin. La plante commence à émettre les pousses lorsqu'au niveau du rhizome la température de la terre atteint environ onze ou douze degrés: les pousses ne sont que des pousses, de vert violacé ou blanc, assez charnues, qui doivent être récoltées lorsque dépassent du sol de huit ou neuf centimètres. Ils ne doivent pas être déchirés, mais simplement retirés, éventuellement à l'aide d'un petit couteau spécial.

Collecte et cycle des plantes



La récolte doit être modérée au maximum deux asperges par plante, afin que, surtout dans les premières années, les pattes puissent élargir le système racinaire. Il est bon de rappeler qu'il y a trois phases qui composent le cycle végétal: la sélection, qui couvre les deux premières années, caractérisée par un développement végétatif accentué et une récolte contenue; la phase de production, qui démarre à partir de la troisième année, avec une augmentation de la productivité qui reste constante pendant environ huit ans; et enfin la phase décroissante, avec des cultures qui, à partir de la dixième année, diminuent progressivement. La culture des asperges peut être complétée par tout type de sol, même rocheux, à condition qu'il puisse assurer un excellent drainage. Il faut, bien sûr, enlever les différentes mauvaises herbes avec une bêche, labourer le sol avec soin et patience; l'engrais choisi doit être riche en potassium et en phosphore.

Plantez les racines



La plantation des racines nécessite de l'attention et du dévouement, mais pas de connaissances particulières: les asperges, en fait, ne sont pas une plante ayant des besoins particuliers. Les processus les plus importants requis par une asperge sont deux, à savoir le désherbage et la mise à la terre. Le premier est essentiel pour éliminer les mauvaises herbes, qui risquent d'éliminer les nutriments et l'eau de la plante; la seconde, au contraire, sert à limiter l'expansion des pattes qui sortent et à protéger les pousses, les rendant moins fibreuses et plus tendres en les décolorant.

Comment améliorer la qualité du tournage (c'est-à-dire la partie comestible)



En fait, le turion est de meilleure qualité s'il reste sous terre, tandis que la lumière le rend fibreux et le rend vert quand il vient à la surface. Les parties séchées des asperges doivent être coupées avant le début de la reprise végétative. Quant à la culture intercalaire, les asperges poussent dans des conditions optimales avec des salades (surtout de la laitue), des radis et des haricots verts. Les asperges, qui doivent leur nom à un terme persan qui signifie "germer", font partie de la même famille que l'ail, c'est-à-dire celle des liliacées. C'est une plante dioïque pérenne, ce qui signifie que les fleurs femelles et les fleurs mâles se trouvent sur différents spécimens, avec des rhizomes qui constituent le réseau souterrain à partir duquel les pousses s'effilochent, ce qui représente, en dernière analyse, la partie comestible. De plus, si les pousses poussent sans intervention humaine, elles peuvent dépasser une hauteur d'un mètre et demi. Parmi les variétés d'asperges les plus connues et appréciées, nous recommandons le blanc de Vérone, le rose de Mezzago, le vert d'Altedo et le blanc de Badoere. Le sol a une influence significative sur la culture des asperges: pour ne pas changer, ce sont leurs qualités dépuratives et diurétiques, qui en font des légumes nutritifs et savoureux.