Plantes grasses

Lithops


Les Lithops


C'est une espèce qui préfère particulièrement la lumière, et aime être éclairée: lorsqu'elle se trouve confrontée à une quantité de lumière réduite, elle grandit avec une forme allongée qui lui fait perdre sa similitude caractéristique avec les pierres. Cependant, il est conseillé de faire attention à l'exposition au soleil, dans le sens où les jours très chauds, le risque de brûlures est élevé. Pour éviter tout problème, par temps chaud, il est possible de le vaporiser avec un vaporisateur. En cas de changement de couleur dû à une exposition excessive au soleil, ne vous inquiétez pas, dans le sens où la teinte d'origine réapparaîtra à l'occasion du costume suivant. Le Lithops, par essence, doit être placé dans un endroit ensoleillé et éclairé, ventilé, sans stagnation d'humidité. Au milieu de l'été, une nuance claire est préférable, tandis que dans les autres saisons, il n'y a pas de problèmes avec l'exposition directe au soleil.

Le sol



En ce qui concerne le sol, il faut préciser qu'il n'y a pas de substrat universellement reconnu comme le meilleur pour cette espèce: certes, cependant, un sol parfaitement drainant est nécessaire, capable de faire couler l'eau à une certaine vitesse. Un mélange discret, cependant, est celui composé de sable de silice, également grossier, et de matériaux poreux, tels que la perlite brute, la lave volcanique, la pierre ponce ou la vermiculite fine. Le sol sablonneux, en tout cas, peut être remplacé par un sol pour rempoter, compte tenu toutefois du fait que les Lithops souffrent d'un excès de matière organique (qui risque entre autres d'encourager la pourriture). Esthétiquement agréable, pas nocif mais pas très fonctionnel, c'est plutôt le gravier de la rivière, qui est capable de s'écouler dans une moindre mesure que la lave volcanique. En pratique, le sol doit contenir très peu de matière organique et beaucoup drainer: pour vérifier s'il en est ainsi, il suffit de verser de l'eau dessus. S'il ne coule pas rapidement, cela signifie qu'il faut un matériau de drainage supplémentaire. Les Lithops se caractérisent par un système racinaire de plus grandes dimensions que le reste de la plante qui émerge en surface. Malgré cela, il n'est pas indispensable d'utiliser des navires particulièrement grands, et une profondeur de dix ou douze centimètres va bien. Les pots en argile ne posent pas de problèmes, mais ils doivent être arrosés plus fréquemment que les récipients en plastique, car la terre cuite perd très rapidement de l'humidité et toute absence d'eau provoque de graves dommages, liés à la sécheresse des racines. La cause la plus fréquente de la mort de Lithops se trouve dans les arrosages incorrects. En effet, ils ont une période de repos pendant laquelle ils n'ont pas besoin d'eau: les irriguer pendant cette période reviendrait à les faire pourrir. Nous devons commencer à irriguer avec modération lorsque les vieilles feuilles se dessèchent, et nous commençons à voir ci-dessous la nouvelle croissance: la période se situe plus ou moins entre avril et juin, même si les différentes situations météorologiques peuvent provoquer des changements. Au début de l'automne, après la floraison, l'administration de l'eau doit être suspendue, jusqu'à l'apparition des nouvelles feuilles. Les règles ci-dessus s'appliquent à presque toutes les variétés, à l'exception de Lithops Optica, qui, poussant pendant les mois d'hiver, doit être mouillé pendant la croissance, mais en attendant que le sol soit complètement sec avant un nouvel arrosage. En bref, au printemps, un arrosage est nécessaire toutes les deux semaines, après le changement des feuilles, ainsi qu'en automne, avant le début de la floraison.

Arrosage et irrigation



Il n'est pas nécessaire de donner de l'eau aux Lithops, à la place, pendant la mue, pendant la période estivale la plus chaude et en hiver. Cependant, il est essentiel de pouvoir reconnaître les signaux que la plante envoie: bref, l'expérience. Du point de vue de la fertilisation également, les Lithops ne sont pas des plantes très exigeantes: au maximum, ils ont besoin d'une quantité réduite d'engrais, pas plus d'une fois par mois en été, avec une teneur élevée en phosphore (afin de favoriser la floraison d'automne) et pour faible teneur en azote. Certes, une fertilisation excessive risque de causer de graves dommages, provoquant un gonflement de l'échantillon pour le diviser.

Ravageurs et maladies


Les ravageurs les plus redoutables pour ces plantes sont les cochenilles, c'est-à-dire les poux des racines, reconnaissables aux sécrétions blanches cireuses qu'elles produisent. Ils contrastent avec une relative facilité grâce aux insecticides spécifiques disponibles sur le marché. Cependant, lors du rempotage, il est préférable de mélanger un insecticide avec le mélange. Un remède moins chimique consiste à placer deux boules de naphtaline au fond du vase, afin d'éloigner les cochenilles. Les oiseaux, les souris et les escargots sont également dangereux, ce qui pourrait aspirer la plante: mais dans ce cas, il suffit de préparer des barrières pour les vaisseaux. En ce qui concerne les maladies, la plus nocive est tout simplement la pourriture, qui peut être causée par des températures trop élevées, un sol d'humus excessivement riche, un sol non drainé, une humidité excessive pendant la période de repos, un arrosage trop abondant qui provoque stagnation de l'eau.