Fleurs

Fleurs de bleuet


Le bleuet


Fleurs sauvages caractérisées par deux couches de tiges au sommet, les fleurs de bleuet aiment le soleil et ne souffrent pas particulièrement du froid typique des mois d'hiver. C'est, en fait, une plante herbacée annuelle et vivace. Venant d'Asie, d'Amérique du Nord et d'Europe, le bleuet doit son nom botanique, Centaurea, à un mythe qui a ses origines dans le passé: la légende veut, en fait, que c'était un enveloppement Fiordaliso pour soigner le centaure Chiton . Une autre légende liée à ces fleurs nous ramène à l'époque de Napoléon, lorsque Guillaume I, roi d'Allemagne, en fuite d'une bataille, vit sa mère dans un champ de maïs tresser des fleurs de bleuet en grappes afin de calmer les enfants qui l'accompagnaient: c'est pourquoi, une fois revenu sur le trône, il plaça le bleuet dans les armoiries héraldiques. Fleur du champ appartenant à la famille des asticées, le bleuet est scientifiquement appelé cyanus segetum, pour mettre en évidence la couleur principale de ses fleurs (le mot grec kyanos, en fait, désigne une substance bleue, de couleur similaire au lapis lazuli); le terme segetum, d'autre part, vient de segetis, le mot latin représentant le semé, pour indiquer que les champs de céréales constituent son habitat privilégié. Enfin, le nom commun fiordaliso dérive simplement de la fleur de lys, qui signifie en français fleur de lys. La multiplication de cette plante se fait par graines, en gardant à l'esprit que les variétés automnales et les variétés vivaces peuvent être plantées et semées avec l'arrivée du printemps, bien que pour obtenir une floraison plus évidente et luxuriante, il est préférable de procéder à la fin de l'été, pour ensuite les protéger, pendant l'hiver, dans un lit de semence.

Comment c'est fait



Caractérisé par des racines secondaires de la racine pivotante, le bleuet atteint généralement une hauteur comprise entre vingt et quatre-vingt-dix centimètres, et présente une forme biologique scapitale terofita: cela signifie qu'il est capable de surmonter le rude climat de l'hiver sous forme de graines. Couverte d'une douce tomentosité blanchâtre, la plante, souvent sans feuilles, a un axe floral droit, avec la tige qui, dans sa partie aérienne, est largement ramifiée et longue (avec des branches pyramidales), flasque et avec un les toiles d'araignées pèlent à la surface. Les fleurs de bleuet sont constituées par des pédoncules dressés et des afilli assez longs, qui ont un nombre variable de têtes, elles-mêmes formées par une enveloppe ovale ou en forme de poire avec des écailles positionnées autour d'un réceptacle. Ces écailles sont de couleur rouge, avec des cils argentés, tandis que la surface est pubescente. Quant aux feuilles, elles sont positionnées à la rosette basale, la partie inférieure ayant une surface grisâtre, et la partie adaxiale légèrement arachnoïde et verte. Les fleurs hermaphrodites sont des pentamères et des tétracycliques, c'est-à-dire constituées de corolle, de calice, de gynécée et d'androcée, de type tubulaire. Dans le calice, les sépales ne sont qu'une couronne d'écailles, tandis que la corolle a cinq lobes minces sur l'apex. Les fleurs, longues d'environ un centimètre et demi, se caractérisent par une couleur violette ou bleue dont le lustre et l'intensité varient en tout cas en fonction de l'acidité du jus contenu dans les cellules. Alors que dans le gynécée, l'ovaire est composé de deux carpelles et les stigmates du stylet divergent, dans l'androcheal, les anthères sont reliées dans un tube ou une manche qui enveloppe le style, plus ou moins comme la corolle, avec des extensions coriaces sur la partie supérieure . Les étamines, en revanche, ont des filaments courts et libres, caractérisés par des mouvements sensoriels qui peuvent être mis en action par tout stimulus tactile (un insecte pronubo, par exemple), de sorte que le pollen est libéré des anthères: en même temps , le stylet se redresse pour pouvoir recevoir plus facilement le pollen.

Reproduction



En ce qui concerne la reproduction des fleurs de bleuet, elle se produit naturellement par la pollinisation rendue possible par les insectes (la pollinisation dite entomogame): en particulier, par la dispersion les graines sont récoltées par les fourmis, selon la diffusion dite mirmecoria, ou porté par le vent, selon la diffusion dite anémocore. Les fruits de la plante sont des akènes en forme d'ellipse, dont la longueur ne dépasse pas quatre millimètres, avec des stries longitudinales sur les côtés et avec du pappus. Il se compose d'écailles internes et de poils externes de quelques millimètres. En Italie, le bleuet est répandu, présent sur tout le territoire; en Europe, cependant, on le trouve dans les Carpates, le Massif Central, les Vosges et les Pyrénées. Il convient toutefois de souligner qu'en raison des herbicides utilisés en agriculture, sa propagation est menacée dans de nombreuses régions d'Europe, et en particulier en Grande-Bretagne, où elle est même considérée comme menacée d'extinction.

Fleurs de bleuet: l'habitat



L'habitat typique de la plante, comme en témoigne, est représenté par des champs de céréales, mais il n'est pas rare de rencontrer cornflowers dans les terres non cultivées, les prairies et même le long des routes. Quiconque souhaite s'essayer à la culture doit savoir que le meilleur substrat est siliceux ou calcaire, avec des valeurs nutritionnelles plutôt faibles et un pH neutre. En outre, le sol doit de préférence être sec.