Fruits et légumes

Sol végétal


Sol végétal


Le lieu d'origine est généralement boisé ou rural. Mais il est possible d'obtenir un bon sol par décomposition et macération de déchets organiques et / ou végétaux (compost) qui, une fois mélangés à d'autres éléments, peuvent être utilisés comme substrat riche dans son propre jardin.

Remarques générales



Le sol peut être créé de ses propres mains ou être acheté dans les jardineries les plus courantes, et sa composition peut varier en fonction des besoins du cultivateur, des plantes, du sol sur lequel il sera appliqué. Sur le fond, cependant, il est possible de résumer les trois principaux éléments qui le constituent. Tout d'abord, nous avons la composante végétale, composée des résidus de feuillage et de matière d'origine végétale. Ensuite, la composante argileuse qui, comme le dit le mot lui-même, est composée principalement d'argile ou de limon. Ce composant donnera de la compacité et de la structure au sol, le rendant, s'il est bien proportionné, doux mais efficace pour maintenir efficacement les racines des plantes et des légumes, mais aussi des grands arbres tels que les arbres fruitiers. Enfin, on retrouve le composant inerte, principalement formé de matière inorganique concassée comme du sable ou du gravier. Naturellement, l'argile et les composants végétaux et inertes sont à leur tour composés de matériaux qui peuvent varier d'un cas à l'autre en raison de leur nature physique ou chimique. La manière dont ces substances sont mélangées, compte tenu de leur composition intrinsèque interchangeable selon les cas, donnera différentes structures et propriétés au sol à utiliser: alcalinité, acidité, capacité de rétention d'humidité (dans un sens positif ou négatif) ), capacité à libérer ou à retenir les nutriments, possibilités d'aération plus ou moins intenses pour les racines, etc. Tous ces facteurs doivent être soigneusement pesés si l'intention est de cultiver un petit jardin. L'ensemble du système environnemental, météorologique et climatique doit être pris en considération. De plus, non moins important, il sera indispensable de se renseigner sur les besoins des plantes que vous êtes sur le point de cultiver. Un chou-fleur aura besoin d'un autre type de sol que, par exemple, une carotte ou un arbre fruitier. Chaque composant sera ensuite dosé et calibré afin que les plantes poussent de la meilleure façon possible.

Sol utile trouvé dans la nature



Au fil de l'évolution des époques géologiques, ainsi que de la structure physique des êtres humains, les animaux et la végétation ont changé, même les types de sols naturels ont subi des mutations parfois importantes, parfois simplement sensibles. Ces mutations devaient également s'adapter aux variétés végétales afin de mieux survivre à différents degrés d'acidité ou d'alcalinité, de nourriture, d'humidité.
A l'intérieur du sol naturel, on retrouve principalement quelques catégories d'éléments qui sont généralement répétés dans les différents types de sols et qui jouent un rôle très important dans la croissance des plantes, leur apportant nourriture et vigueur. On trouve tout d'abord des macro-éléments tels que l'azote, le phosphore et le potassium. Le phosphore est cet élément qui favorise la floraison, la fructification et la production de graines. Le potassium, en revanche, a une importance fondamentale en ce qui concerne le système racinaire des tubercules et des fruits, les rendant en même temps encore plus résistants au gel et à la sécheresse. L'azote est très utile pour toutes les parties vertes et pour le système racinaire.
Un bon type de terre naturelle aura également tous ces éléments bénéfiques qui doivent être classés comme micro-éléments. Parmi ceux-ci, nous trouvons du fer, du cuivre, du zinc, du manganèse et du bore. Tous des éléments très précieux pour leur fonction coadjuvante dans la nutrition correcte et spécifique des légumes à cultiver.
Il ne faut pas négliger tous les micro-organismes vivants qui aident le sol à se transformer, devenant progressivement plus doux, aéré et fertile.

Produit spécifique terre pour le jardin



Dans la création d'un potager efficace et satisfaisant, la présence d'un bon sol qui contient dans sa composition tous les éléments nutritifs propres à satisfaire les besoins de base des plantes est nécessaire, sans préjudice du fait que chacun requiert un élément particulier plutôt qu'un autre. Dans tous les cas, le type de terrain doit rendre le sol approprié pour accueillir des plantes spécifiques, donc le choix de la bonne est la première étape vers la création d'un jardin sain et luxuriant.
Tout d'abord, le type de culture à entreprendre doit être planifié à l'avance. En fait, il conviendra de planter des légumes compatibles dans le même sol, afin que les nutriments ne soient pas éliminés les uns des autres mais s'entraident. Alors, bien sûr, il est bon que les légumes soient également compatibles du point de vue des éléments dont ils ont besoin, de sorte qu'un choix rationnel de la terre spécifique puisse être fait pour l'intention.
La préparation du sol lors du semis est l'une des étapes les plus importantes, en particulier pour la composante végétale de la terre. À ce stade, nous pourrions préparer un mélange de fumier et de résidus végétaux. Dans certains cas, il est même conseillé d'utiliser de la tourbe, très utile lors du semis (même ici, il est nécessaire de choisir des plantes appropriées, en fait la tourbe est par nature acide. Elle serait incompatible avec les plantes exigeantes pour les sols alcalins). La tourbe préserve bien les particules d'eau, empêche leur dispersion et prévient les infections.
Cependant, pour la création d'un bon sol, il existe d'innombrables possibilités, en tenant compte de tous les facteurs mentionnés dans cet article (éléments nutritifs, capacité de rétention d'humidité, stabilité, etc.)
Si vous voulez l'acheter déjà prêt, le sol est disponible dans le commerce dans divers assortiments et différentes compositions. Le plus courant est celui du sol universel, plus ou moins adapté à tous les types et variétés de légumes. Vous pouvez également trouver ceux sans argile ou avec plus d'argile, selon vos besoins; ou avec des conditions de pH plus ou moins acides.
Le meilleur conseil est d'évaluer soigneusement et a priori tous les aspects du jardin que vous comptez cultiver: type de légume, composition du sol, exposition au vent, au gel ou au soleil. Une fois que vous avez évalué tous ces facteurs, vous pouvez alors décider vous-même comment créer votre sol personnalisé de manière satisfaisante et efficace.