Également

L'utilisation de l'ail avec l'hépatite B: tous les avantages et inconvénients


La grossesse est une période cruciale pour toute femme enceinte. Mais même après avoir rencontré le bébé, une femme ne doit pas l'oublier. Pour fournir à l'enfant un lait de haute qualité, il est nécessaire de réviser l'ensemble de son alimentation afin que l'enfant reçoive toutes les vitamines et tous les minéraux nécessaires pour assurer un développement correct et complet.

Lors de l'allaitement (ci-après dénommé HS), de nombreux produits sont interdits ou leur utilisation doit être minimisée, car ils provoquent des réactions allergiques, des ballonnements et des coliques chez les nourrissons. Ensuite, la question se pose, est-il possible de manger de l'ail tout en nourrissant un nouveau-né et de continuer GW?

Pourquoi cette question se pose-t-elle?

L'ail est-il destiné à une mère qui allaite? L'utilisation de l'ail pendant la période GV est entourée de mythes:

  • les huiles essentielles végétales, entrant dans le lait, lui confèrent une odeur désagréable;
  • le goût du lait change;
  • manifestation possible de réactions allergiques;
  • l'ail peut provoquer des coliques chez un nourrisson.

Référence. Le lait est formé de lymphe et de sang.

L'apparition du lait chez la femme dépend de nombreux processus dans son corps:

  1. activité physique;
  2. régime;
  3. changements dans les niveaux hormonaux;
  4. sautes d'humeur.

Les études menées ont clairement prouvé que pendant la journée, tous les indicateurs sont en constante dynamique. Par conséquent, le nouveau-né s'habitue rapidement à de petites fluctuations du goût du lait maternel.

Qu'y a-t-il dans le produit?

La composition du légume est extrêmement riche en macro et micro-éléments. Il est extrêmement utile.

Il contient:

  • cellulose;
  • composés azotés;
  • protéine;
  • potassium;
  • sodium;
  • acide sulfurique;
  • calcium;
  • allicine;
  • composés soufrés;
  • phytoncides;
  • vitamine C;
  • les phytostréines;
  • vitamines du groupe B;
  • huiles essentielles;
  • les bioflavonoïdes;
  • antioxydants.

Les propriétés les plus connues de cette épice:

  1. anti-inflammatoire;
  2. antiparasitaire;
  3. antimicrobien.

Comment la consommation d'un légume affecte-t-elle le goût du lait?

L'allicine est une substance qui donne un piquant à un légume. Entrer dans le corps d'une mère qui allaite, il sature également le lait. mais pour que le lait devienne amer, vous devez manger beaucoup d'ail.

Attention! Une consommation excessive de légumes par la mère peut provoquer des flatulences chez le bébé.

Mais de nombreux autres aliments déclenchent également des coliques. La principale chose à retenir est que tout est modéré.

Est-il possible de manger avec HS?

Les pédiatres expérimentés sont unanimes pour dire qu'il est possible et nécessaire de manger un légume épicé lors de l'alimentation d'un nouveau-né.

Alors, les mères peuvent-elles manger de l'ail tout en nourrissant un nouveau-né? Le bébé ne remarquera pas les changements si la mère ne s'est pas refusée une gousse d'ail pendant la grossesse pour le déjeuner ou le dîner. Puisque pendant la période de croissance intra-utérine, le fœtus connaît déjà l'arôme et le goût de l'ail (nous avons parlé des caractéristiques de l'utilisation de l'ail par les femmes enceintes ici). Des études menées dans les années 1990 ont prouvé que les substances présentes dans les légumes augmentent même l'appétit d'un enfant. Les mères allaitantes ont été divisées en deux groupes. Certains ont pris les pilules d'extrait d'ail, d'autres pas. Une semaine plus tard, il a été noté que les enfants dont les mères ont bu les pilules sont plus actifs lors de l'allaitement et ont un appétit accru.

Les membres du Conseil international des conseillers en allaitement ont prouvé expérimentalement que c'est pendant cette période qu'un bébé peut être inculqué à un intérêt pour une variété de goûts. N'ayez pas peur de l'expérimentation intelligente.

L'âge de l'enfant a-t-il une importance?

Au début de la vie, le système de digestion des aliments du nouveau-né est encore trop faible et imparfait. Et la tâche de la nourrice est de fournir à l'enfant une nourriture décente.

Tout produit doit être introduit dans l'alimentation par étapes. Cela est particulièrement vrai pour les fruits et légumes frais, les aliments acides et amers. Jusqu'à 3 mois, il vaut mieux ne pas manger du tout de tels produits. Cela s'applique également à l'ail. Au 4ème mois de vie, la digestion du nouveau-né est stabilisée et améliorée. Vous pouvez essayer d'ajouter un tiers de clou de girofle par jour à l'alimentation de votre mère après 4 mois... Tout d'abord, l'ail est traité thermiquement, puis consommé sous sa forme pure. Pendant toute cette période, il est nécessaire de surveiller le comportement et l'état de l'enfant. Si tout s'est bien passé, la quantité de légume est augmentée à un clou de girofle.

Vous trouverez plus d'informations sur l'âge auquel vous pouvez donner de l'ail aux enfants dans un matériau séparé.

Effets sur la lactation et le corps

Allergie

Important! Ce légume n'est pas inclus dans le soi-disant huit d'or des aliments allergènes.

Mais chaque enfant est différent. Par conséquent, il convient d'introduire le légume progressivement et avec prudence afin de ne pas provoquer de réaction allergique.

Qualité de la lactation

Il y a une opinion que la consommation d'ail pendant l'hépatite B influence la quantité de lait. La lactation est réduite. Pendant un certain temps, cette conclusion erronée a été appliquée en pratique lorsqu'il a été décidé de sevrer le bébé. Mais des expériences ont montré qu'une petite quantité d'ail, au contraire, augmente l'appétit. Le bébé mange plus activement, ce qui signifie que plus de lait arrive.

Goût de lait

Les scientifiques ont confirmé que l'ail peut vraiment ajouter de l'amertume au goût du lait... Mais pour cela, vous devez le manger en kilogrammes. Manger un légume avec modération n'aura pas un effet fort. Et les enfants qui connaissent l'ail alors qu'ils sont encore dans l'utérus ne remarqueront aucun changement dans le goût du lait de leur mère.

L'apparition de flatulences

Tous les produits doivent être administrés avec soin. Le système de digestion imparfait des aliments du nourrisson répond instantanément aux nouveaux nutriments. On pense que l'ail provoque des coliques chez les nouveau-nés. Mais le mythe a longtemps été dissipé. Étant donné que tous les aliments consommés par la mère en grande quantité et mal introduits dans l'alimentation peuvent provoquer des coliques chez le bébé. Il est nécessaire de se souvenir constamment de la mesure.

Quelle dose est autorisée à utiliser?

Les experts en allaitement insistent pour que l'ail soit introduit en commençant par sa consommation après le traitement thermique. Bien que l'ail perdra certaines de ses propriétés, il ne nuira pas au bébé.

Si l'enfant a réagi calmement au nouveau produit, vous pouvez essayer de manger de l'ail frais. Pour commencer, ne prenez qu'un tiers d'un petit clou de girofle. Encore une fois, observez la réaction du corps de l'enfant. Si tout va bien, vous pouvez continuer à manger des gousses d'ail par jour. C'est bon pour maman et bébé.

Contre-indications

Dans certains cas, la consommation de ce légume pendant la lactation et l'allaitement est strictement contre-indiquée.

Il est important que toutes les mères qui allaitent connaissent leur liste complète:

  1. L'ail est connu pour ses propriétés anticoagulantes. Par conséquent, une femme traitée avec des médicaments ayant le même effet devrait refuser le légume.
  2. L'ail contient beaucoup de sucre. Par conséquent, si une mère ou un bébé reçoit un diagnostic de diabète ou d'hypoglycémie, ce produit ne doit pas du tout être consommé.

Si la moindre éruption cutanée allergique est détectée, l'ail doit être retiré de l'alimentation., et au moins pendant un mois et demi.

Attention! Il est strictement interdit de donner de l'ail sous forme pure à un nourrisson. Une petite goutte de jus de légumes peut brûler la délicate membrane muqueuse d'un nouveau-né.

De plus, l'ail frais entraînera certainement une indigestion chez le bébé.

L'ail peut et même être utile pour les mères qui allaitent. Mais tout est utile avec modération. Il vaut la peine de prendre des précautions et de refuser de consommer de l'ail s'il y a le moindre signe de contre-indications. Dans d'autres cas, l'ail est autorisé à être consommé par les mères qui allaitent et cela ne peut nuire ni à la femme ni à son enfant.


Voir la vidéo: L AIL: un Médicament Naturel pour se protéger des Maladies (Août 2021).