Jardinage

Terre utilisée


Question: terrain utilisé


Lors du rempotage d'une plante, à quoi puis-je faire du vieux sol?

Réponse: terre utilisée


Chère Laura,
le sol nouveau et frais, que je compresse en pépinière, est riche en sels minéraux, qui au fil du temps nos plantes absorbent; en particulier, chaque plante, selon le type, l'espèce et la taille, absorbe plus ou moins rapidement un certain type de sels minéraux du sol, plutôt que d'autres. Quand on change le sol présent dans un vase, c'est parce que, malgré l'ajout d'engrais de l'extérieur, ce substrat est maintenant épuisé, et ne contient donc pas de plus grandes quantités de substances comme l'azote, le phosphore et le potassium, ou du moins n'en contient pas en quantité suffisante ou en qualités intéressantes pour nos plantes.
On se retrouve donc avec un sol sans sels minéraux utiles, qui cependant accumulaient souvent peu de sels minéraux utiles, comme cela arrive pour le calcaire contenu dans l'eau des arrosages.
En plus de cela, il arrive souvent que des parasites de différents types se soient développés dans le sol, tels que des moisissures, des champignons ou des insectes, ce qui serait nocif pour la plante.
Les avantages qu'il peut encore montrer sont dus avant tout au mélange du sol qui, bien que dépourvu de sels minéraux, peut encore être mou et perméable.
Donc, si la plante qui a été cultivée dans ce sol est parfaitement saine, nous pouvons utiliser le sol épuisé pour améliorer le mélange de sol dans les parterres du jardin ou du potager, en l'étalant en surface et en l'enfouissant avec une houe; ou nous pouvons l'utiliser pour améliorer la composition du tas contenu dans le composteur, qui contient souvent trop de déchets verts.
Ou nous pouvons le mélanger avec du bon fumier, le placer dans un coin du jardin et le laisser «mûrir» jusqu'à l'année prochaine, quand nous pourrons l'utiliser à n'importe quelle fin. Très souvent, il est utile d'ajouter un sol de ce type aux parterres du jardin ou même à la base des arbustes de longue date, qui souffrent souvent du fait d'un sol excessivement compact.
Si la plante qu'elle contenait présentait des maladies de toute nature, il serait souhaitable de la jeter; si nous le souhaitons, nous pouvons essayer de le récupérer en le laissant sécher au soleil puis en le compostant.
Si le sol est celui contenu dans un petit vase, ou si nous ne sommes pas sûrs que la plante qu'il contient est parfaitement saine, alors c'est peut-être le cas de le jeter; dans les communes où les déchets sont collectés séparément, le sol est souvent considéré comme un déchet à insérer dans le sac organique, et non comme un déchet vert. Donc, avant de le jeter dans le mauvais sac, demandez à votre municipalité comment elle utilise les différents types de déchets et où elle pense qu'il est plus approprié d'insérer les résidus de terre.